Résultat de l'expérimentation

La Ville d’Escalquens expérimentait une démarche écologique d’extinction de son éclairage public de certains quartiers, décision prise par délibération le 10 avril dernier. De mai à septembre 2018, certains candélabres étaient éteints en semaine de 1h / 2h à 6h et le week-end de 2h à 6h, dans les secteurs les plus consommateurs en énergie : Borde-Haute, Le Vallon, En Poutet, Rose des Vents, La Marqueille et la Place du marché. Une expérimentation qui connait son succès puisqu’elle va se poursuivre de novembre 2018 à mai 2019.

Des résultats positifs en terme d'économie et de sécurité

  • Environ 30% d’économie sur le budget de fonctionnement de la collectivité,
  • Environ 1 tonne de CO² généré en moins,
  • Aucun cambriolage ni accident n’ont été recensés ou déclarés auprès de la police municipale.

Les riverains des quartiers consultés via un questionnaire

  • 17% des riverains ont donner leur avis sur l'expérimentation dont :
    • 72 % d'entre eux ont répondu être satisfaits sur le principe de l'extinction
    • 74 % d'entre eux ont répondu ne pas rencontré de difficultés durant l'expérimentation
    • 90% d'entre eux ont été sensibles à l'impact financier et environnemental
    • 87 % d'entre eux n'ont pas changé leurs habitudes durant l'expérimentation de l'extinction

Un engagement environnemental

Cette expérimentation répond à un dispositif national réglementaire visant à prévenir et réduire les nuisances lumineuses. Réduire la pollution lumineuse, c’est diminuer l'impact sur la biodiversité et mieux respecter les rythmes jour/nuit de la faune et de la flore.

Les quartiers expérimentaux

Retrouvez l'ensemble de la démarche

Retrouvez le bilan de l'expérimentation