Un budget qui reprend des couleurs

Le Budget Primitif de 2018 a été voté sans toucher aux taxes de fiscalité locale, notre opposition s’abstenant, je dirais malheureusement.

En effet, ce projet de budget adopté traduit un travail politique sérieux et des propositions adaptées, propre à financer les projets structurants que la commune s’est engagée à financer, et ce, pour une qualité de vie reconnue, des services de qualité, une proximité et une solidarité indispensables.

Toutes les communes ont rencontré de grandes difficultés, avec baisse de subventions, transfert de responsabilités, évolution des prix, … nous avons dû recourir au levier fiscal deux années durant, mais après 12 années consécutives de stabilité en intégrant de plus une baisse de la Taxe d’Habitation en 2012, (avec une évolution toutefois inférieure de la Taxe Foncière de l’intercommunalité).

Aujourd’hui, la commune a réduit sa dette, assure un fonctionnement correct de ses services, et a élaboré une programmation pluriannuelle de ses investissements à venir.

Avec un achat de 37.000 m² de terrain, les réserves foncières ont été augmentées à un prix compétitif, ce qui permettra d’enrichir le patrimoine communal.

Le contrôle de la Chambre Régionale des Comptes a permis de modifier certaines procédures mais a validé le travail de la commune, nous voilà rassurés.
Il faut évoquer dans cette perspective, le budget du Sicoval qui lui aussi s’est stabilisé après avoir, comme nous, subi les contrecoups des années précédentes.

Si une hausse des taux du Sicoval de 1,5 % a été proposée sur plusieurs années, c’est afin d’assurer les investissements indispensables dans le domaine des transports et déplacements. Qui pourrait blâmer les responsables du Sicoval de vouloir nous simplifier la vie en proposant une offre de transport en adéquation avec les besoins et attentes des habitants ?

Mais si les « clignotants », selon les termes habituels, reviennent donc au vert, après les coups de semonce des gouvernements successifs, il nous faudra la plus grande vigilance pour garder le cap. Je peux dire que le Budget 2018 place Escalquens dans une évolution maîtrisée, planifiée, pour un « Vivre Ensemble » reconnu, maintien de la qualité de service et un cadre de vie protégé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *